La deuxième vie d’une planche

Lorsque nous avons visité ce qui est devenu Can Pit Roig, j’ai remarqué, dans le garage, l’établi dont se servait l’ancien propriétaire. Cet établi est resté sur place pendant les travaux. C’était une planche épaisse bien usée, avec des traces de brûlures, peinture, graisse et autres produits de bricolage.

Lorsqu’il a fallu réfléchir  à l’aménagement du studio, il fut évident que nous devions utiliser cette planche et garder un souvenir de l’ancien Can Pit Roig.

J’ai donc pris de l’huile de coude et je l’ai poncée pendant toute une journée afin de retirer les couches successives et redonner un peu de lustre au bois. Je n’ai pas voulu retirer les traces de son ancien usage et cela donne un certain cachet.

Cet établi allait donc devenir la tablette du studio. Il lui fallait des pieds et nous voulions rester sur ce style industriel mais avec une touche design. Jason s’est souvenu d’un procédé très ingénieux et avec les pieds Tiptoe.

De plus, cela allait apporter une touche de couleur en accord avec les chaises et le tapis.

Le résultat est assez bluffant !

 

%d blogueurs aiment cette page :